Le Réseau mondial publie la liste mise à jour des Pesticides Hautement Dangereux (HHP): Des militants à travers le monde, appellent à des actions sur les produits chimiques nuisibles à la santé

Ce jour, Pesticide Action Network (PAN) International publie une liste mise à jour des Pesticides Hautement Dangereux (HHP). La liste augmentée, qui a été publiée pour la première fois en 2009, contient maintenant 297 produits chimiques, dont beaucoup sont encore largement utilisés dans les pays industrialisés et dans les pays du Sud.

Compilée après une intense revue de la littérature scientifique, la liste comprend des pesticides qui sont très toxiques pour l’homme, ceux qui causent le cancer ou interfèrent avec le système hormonal, et ceux qui ont des effets négatifs graves sur l’environnement. L’utilisation généralisée de ces pesticides à travers le monde est bien documentée et PAN appelle les décideurs à l’action partout dans le monde – des leaders gouvernementaux aux détaillants privés et aux transformateurs de denrées alimentaires – pour aller vers l’élimineation progressive de ces Pesticides Hautement Dangereux.

Les communautés agricoles, les travailleurs agricoles, les agriculteurs, la faune et l’environnement dans le monde entier subissent des dommages considérables de la part de ces HHPs. “Des décennies d’expériences ont montré, qu’en dépit, des nombreux programmes de d’
« utilisation sécuritaire», l’utilisation sécuritaire de ces produits chimiques n’est tout simplement pas possible. Une transition sans les HHPs est essentielle pour protéger la santé humaine et la sécurité de l’environnement » dit Susan Haffmans de PAN Allemagne.

En 2006, le Conseil de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a proposé une «interdiction progressive des Pesticides Hautement Dangereux». En s’appuyant sur ces travaux de la FAO et de l’Organisation mondiale de la santé, PAN a publié une liste des HHPs en 2009 et a continue la mise à jour de celle ci. La liste constitue une référence pour les acteurs de toute la chaîne alimentaire – du champ à la fourchette – afin d’évaluer si elles appliquent des produits HHPs ou vendent des aliments et des fibres cultivées avec des HHPs.

PAN encourage l’agroécologie en tant qu’approche appropriée pour remplacer l’utilisation des HHPs à la ferme et a publié plusieurs manuels et guides de terrain pour faciliter la transition sans ces produits chimiques nocifs. «L’agroécologie est le moyen éprouvé, innovant et rentable de produire des produits sans utilisation de HHPs. Il protège les communautés, préserve le sol, protège l’eau et est bénéfique pour l’écosystème “, déclare le Dr Abou Thiam de PAN Afrique, qui a facilité plusieurs projets des communautés en Afrique de l’Ouest qui démontrent les succès de l’agroécologie.

Avec des pratiques agroécologiques, on peut arrêter l’utilisation des HHP et leurs impacts sur la santé des populations et l’environnement. Javier Souza, coordinateur régional de PAN Amérique latine, RAPAL, déclare que “les agriculteurs utilisant des approches et des pratiques agroécologiques ont montré qu’il est possible de produire des aliments comme les légumes, l’ananas, le blé, le maïs et le café sans utiliser les Pesticides Hautement Dangereux”.

Selon PAN Asie-Pacifique, les graves intoxications subies par les travailleurs dans les plantations d’huile de palme en Malaisie et dans d’autres pays asiatiques sont un rappel urgent des raisons pour lesquelles les HHPs doivent être éliminés. “Les dangers des HHPs sont révélés par les dégâts sur la santé subis par les travailleurs des plantations et les communautés agricoles”, déclare Sarojeni Rengam de PAN Asie Pacifique. «À moins que les HHPs soient éliminés, la réalité du travail sur le terrain dans une grande partie du monde continuera d’exposer les communautés, en particulier les travailleurs agricoles, à ces pesticides extrêmement dangereux.

Les HHPs ont également des effets dévastateurs sur les abeilles et autres pollinisateurs. “Selon un récent rapport de l’ONU, plus de 70 des 100 cultures qui fournissent 90 pour cent de la nourriture mondiale s’appuient sur les abeilles pour la pollinisation”, dit Judy Hatcher de PAN Amérique du Nord. “La perte alarmant des populations d’abeilles dans de grandes parties du monde peut en partie être attribuée à leur exposition aux HHPs. Ces produits chimiques doivent être éliminés pour protéger les espèces clés, les communautés et l’environnement ».

Keith Tyrell, de PAN UK, declare: «Nous voulons voir beaucoup plus de soutien pour les agriculteurs dans la transition loin de HHP et vers des systèmes agroécologiques, y compris le financement des gouvernements et de la recherché sur les intrants, ainsi que le soutien des commerçants et des consommateurs. La liste des HHPs est une étape pour que cela arrive “.

Pour en savoir plus sur PAN International et les 500 organisations dans plus de 100 pays qui ont rejoint l’appel mondial visant à interdire les Pesticides Hautement Dangereux et à les remplacer par des alternatives agroécologiques, visitez: http://pan-international.org/

Pour la nouvelle liste des Pesticides Hautement Dangereux (HHP) de PAN International, visitez: http://pan-international.org/wp-content/uploads/PAN_HHP_List.pdf

Pour plus d’informations :

Abou Thiam, PAN Africa, abouthiam@pan-afrique.org, +223 64898163
Sarojeni Rengam, PAN Asia Pacific, sarojeni.rengam@panap.net
Susan Haffmans, PAN Germany,  susan.haffmans@pan-germany.org  , +49(0)40-3991910-25
Javier Souza Casadinho, PAN Latin America, javierrapal@yahoo.com.ar ,+11 15 3617 1782
Paul Towers, PAN North America, ptowers@panna.org , +10119165883100
Keith Tyrell, PAN United Kingdom, keithtyrell@pan-uk.org , +447588706224